Didier CLAES

"J'ai rêvé d'un monde comme le jardin de Monet "

Didier CLAES
Ma démarche, mon parcours

Je suis né le 31 janvier 1965 à Hal en Belgique.

J'ai grandi dans un milieu très modeste dans la région de Tubize, l'un des bassins sidérurgiques de Belgique. Mon enfance et adolescence ont étés baignées dans la violence et la maltraitance paternelle liée à l'alcoolisme. 

Vers l'âge de 6 ans, l'un de mes oncles m'initie au dessin, c'est le coup de foudre pour le domaine artistique.

Après un début de scolarité difficile, en 1984, je m'inscris contre la volonté de mes parents dans une école d'arts-plastiques à Bruxelles

A la fin de mes études secondaires artistiques, Je voulais aller à l'université pour étudier le design ou l'architecture, c'est l'architecture que j'ai choisi et j'obtiens mon diplôme d'architecte en 1993. 

Entre 1994 et 2003 je travaille comme collaborateur dans différents bureaux d'architectures à Bruxelles jusqu’au déclenchement d’un burnout qui mobilisera pendant 10 ans avec une fibromyalgie aiguë. C’est à cette période que je découvre mon autisme du type Asperger.

En 2015, mon état de santé s’améliore, et je me remet a travailler sur mes recherches au niveau de l'image numérique. J’explore alors différents logiciels de traitements de l'image afin d'y trouver mes outils.

En juillet 2018, une image créée par hazard donnera la direction esthétique actuelle de mon travail. Celui-ci consiste en la superposition sous forme de calques de photographies  numériques à base de fleurs et de paysages que je réalise lors de balades photos. Le cadrage, la lumière et  la couleur sont utilisés dans une esthétique "impressionniste".

Influences:

J’aime surtout la période impressionniste. Le peintre Monet et surtout son jardin. Mais j'aime également la représentation du paysage chez Van Gogh, Mondrian (période avant l'abstraction), Félix Vallotton, Egon Schiele ou de Berthe-Morisot et bien d'autres...

Génèse:

Au début des années 2000, dans l'un de mes rêves nocturnes, je volais tout en haut d'une montagne d'où j'avais une vue sur un paysage incroyable. Un rêve du monde comme le jardin de Monet. C'est ce paysage qui influence mon travail.

J’aimerais un jour faire une seule image de toutes mes photos afin de me rapprocher visuellement de ce rêve.